Hongrie

Des légendes tenaces ont fait des Hongrois des parents, voire des descendants des Huns. En réalité, les Hongrois sont un peuple d’origine non pas asiatique, mais nordique. De patientes recherches archéologiques sur le territoire de l’Union soviétique et surtout la linguistique comparée des langues finno-ougriennes ont prouvé que les Proto-Hongrois étaient établis au nord de l’Oural au IIe millénaire avant J.-C. et qu’ils sont descendus progressivement vers la moyenne Volga, où ils sont entrés en contact avec des éléments turcs. Pasteurs et pêcheurs à l’origine, les Proto-Hongrois devinrent des nomades pillards. Ils participèrent à cette civilisation de la steppe qui a laissé de splendides bijoux : enterré avec son cheval, le cavalier hongrois conservait dans sa tombe armes et harnachement que l’on peut encore admirer aujourd’hui au Musée national (Nemzeti Múzeum) de Budapest.

Árpád Feszty: arrivée des Magyars dans la plaine danubienne – Wikipédia

L’histoire de la Hongrie commence il y a un peu plus de mille ans, au IXe siècle, par la rencontre d’un peuple migrateur, les Hongrois ou Magyars, avec un territoire, le bassin danubien. Jusqu’à cette date, peuple et territoire eurent une histoire séparée. Le bassin danubien fut toujours une terre d’invasions et comme tel occupé successivement par les Celtes, puis les Romains qui laissèrent d’importants établissements en Dacie et Transdanubie (Pannonie). Dès le IVe siècle, le recul de l’Empire romain livra ces contrées à des invasions multiples et à des dominations éphémères : en particulier le passage d’Attila et des Huns et surtout l’établissement d’un empire avar, contre qui Charlemagne créa la marche orientale de l’Empire (actuelle Autriche).

Source d’information: